Comment rendre l'accès aux soins plus égalitaire ?

C'était le titre de la table-ronde à laquelle Aude a été invitée, avec Abdelaali El Badaoui, fondateur de l'association Banlieues Santé et Erwann Bertheleme, directeur innovation Aéma pour Macif à l'occasion de la Maddy Keynote 2021. Retrouvez une synthèse de cette rencontre animée par Arthur Le Denn, journaliste chez Maddyness, et Marion Jort, journaliste santé à Egora.

Garder à l'esprit que le numérique n’est pas une fin en soi.

L’innovation n’est pas systématiquement synonyme de technologie. Il ne faut pas négliger l'impact des solutions low tech et de l’innovation organisationnelle, qui ont tout autant le pouvoir de résorber les inégalités. Un jeu de société ou une campagne d'affichage peuvent avoir une valeur forte dans un parcours de soins.

Privilégier l'écoute avant la parole.

Faire confiance à l’usager permet de mieux comprendre son besoin et d'être davantage ancré dans une démarche qui va du terrain à la solution, et pas dans l'autre sens. La démarche participative est une approche qui a énormément d'impact : la co-construction entre usagers et "solutionneurs", c'est le seul moyen d'avoir une solution efficace et adaptée. D'abord, on trouve un problème, et ensuite, une solution. Pas l'inverse.

Renforcer le pouvoir d'agir des citoyens.

L'accès aux soins passe avant tout par un plus grand pouvoir d'agir des citoyens, ce qui passe par une meilleure information sur la santé. Un citoyen informé est un citoyen qui peut prendre des décisions éclairées et être acteur de sa santé. Il faut encourager la diffusion d'informations fiables, accompagner les acteurs de santé pour communiquer les offres de soins destinées aux citoyens ; mais aussi diffuser des outils d'auto-diagnostic et favoriser le passage à l'action, notamment en luttant contre les stéréotypes.

Vous voulez en lire plus sur le sujet ?

Rendez-vous sur le site de Maddyness pour lire un article consacré à cette rencontre !