Comment l'innovation prépare-t-elleà la résilience ?

"Quelle est la structuration du management de l’innovation dans les hôpitaux en France ?" aurait aussi pu être le titre de la table-ronde à laquelle nous avons eu le plaisir d'assister à SANTEXPO. Armelle Dion, Mathilde de Gabory et Franck Le Ouay ont pu croiser leurs regards sur l'innovation intra-hospitalière. Une table-ronde animée par Enguerrand Habran, directeur du fonds Recherche et Innovation de la FHF.

Illustration

Armelle DionDirectrice de l'innovation aux Hospices Civils de Lyon

Illustration

Mathilde de GaboryDirectrice Innovation & Transformation digitale à l'AP-HP

Illustration

Franck le OuayCo-fondateur de Lifen

Illustration

Enguerrand HabranDirecteur du fonds Recherche et Innovation de la FHF

Quels sont les critères d'un projet innovant au sein d'un hôpital ?

Pour Armelle Dion, un projet d'intrapreneuriat innovant doit répondre à 3 critères réunis. Tout d'abord, le projet doit répondre à un besoin non couvert. Sinon, le projet relève du marketing. Mathilde de Gabory a appuyé ce premier critère, en ajoutant qu'il s'applique aussi bien aux projets nouveaux qu'aux projets incrémentaux. Ensuite, le projet doit avoir un caractère inventif, ainsi qu'un impact positif. Une fois ces trois critères réunis, le projet peut être présenté à la direction.

Quel déroulement pour un projet innovant ?

Pour les Hospices Civils de Lyon comme à l'AP-HP, l'innovation emprunte le même chemin, à peu de chose près. À tout moment, un projet répondant aux 3 critères réunis précités peut être déposé sur l'intranet du centre hospitalier. Cela nécessite que le projet soit porté tout d'abord par un professionnel de l'établissement. Il peut bénéficier de l'accompagnement d'une start-up ou d'un organisme extérieur, mais le dépôt obligatoire sur l'intranet permet d'assurer que le projet sera porté par quelqu'un d'interne à l'hôpital.
Deux fois par an, les établissements lancent un appel à projet pour sélectionner les lauréats et constituer des promotions qui seront accompagnées, à commencer par leurs structurations juridique et budgétaire. Mais ce n'est pas ce à quoi se limite la direction de l'innovation dans les centres hospitaliers : beaucoup font en sorte d'encourager l'innovation en y dédiant des programmes entiers.

Le Dispositif Hôtel-Dieu, navire amiral de l'innovation

Le Dispositif Hôtel-Dieu, c'est le cadet de la Direction de l'Innovation de l'AP-HP. Cet incubateur va permettre à des start-up spécialisées dans la santé numérique de travailler avec les professionnels de santé de l'AP-HP. L'objectif est de concevoir, d'expérimenter et d'évaluer des projets qui répondent aux besoins des professionnels de santé et des patients.
C'est notamment ce que projette Lifen, qui a rejoint le dispositif afin de mettre en place durablement sa solution de middleware au sein des hôpitaux de l'AP-HP.

En architecture informatique, un middleware est un logiciel tiers qui crée une connexion entre plusieurs applications.

Pour Franck Le Ouay, c'est d'excellent augure : le numérique a énormément de réponses à apporter à la santé, ne serait-ce que pour optimiser le temps médical. "On va assister à beaucoup plus de projets qui vont frapper à la porte des hôpitaux, parce que l'innovation ne va pas se tarir", explique-t-il. En effet, d'après lui, la croissance démographique à venir va contraindre le système de santé, à tel point que l'innovation sera obligatoire pour éviter l'effondrement de la qualité des soins. Toutefois, en dehors de ces incubateurs, se faire une place en tant qu'entrepreneur dans la santé n'est pas toujours facile.

Comment dépasser le fonctionnement en silo qui caractérise beaucoup de projets hospitaliers ?

Franck Le Ouay résume le problème en une phrase : "Ce qui m'a marqué en arrivant dans l'innovation en santé, c'est que tout est cloisonné : personne ne bosse avec personne".
Un cloisonnement auquel se heurtent beaucoup d'entrepreneurs souhaitant se lancer dans la santé. "Le marché est tellement compliqué à pénétrer pour l'innovateur que chacun fait des murs autour de lui-même plutôt que d'ouvrir une place aux autres. Et c'est aussi pour cette raison que 80% des projets s'arrêtent au passage à l'échelle, parce que cela nécessite de sortir de la logique de réseau qui facilite les débuts d'un projet", ajoute-t-il.
À l'AP-HP, l'innovation est transversale à plusieurs départements. Pour Mathilde de Gabory, "on ne peut pas représenter la direction de l'innovation de l'AP-HP par une boîte dans un organigramme." C'est donc sous le fonctionnement d'un "hub" que la direction de l'innovation a inauguré son nouveau fonctionnement, il y a de ça quelques semaines.L'ouverture de la direction de l'innovation des Hospices Civils de Lyon se positionne, elle, comme une réponse à ce fonctionnement en silo : jusqu'alors, l'innovation était omniprésente mais très cloisonnée. Toutes les innovations étaient réparties dans des directions différentes, mis à part la DRCI. Depuis le mois d'avril 2021, ce n'est plus le cas : elles sont désormais toutes centralisées au sein de la direction de l'innovation.

Manager l'innovation et innover sont deux choses distinctes

Pour inventer, on peut être seul. Mais pour innover, il faut être plusieurs.

Armelle Dion

Armelle Dion et Mathilde de Gabory le présentent chacune à leur manière : leur chemin n'était pas tout tracé vers leur poste à la tête de l'innovation. Pour l'une, un parcours classique à l'EHESP et une formation de directrice d'hôpital, sans s'y connaître beaucoup en innovation. Pour l'autre, une formation en management de l'innovation mais une méconnaissance initiale du monde de la santé. Alors, comment en sont-elles arrivées à ces fonctions ? Pour toutes les deux, la même réponse se profile : manager l'innovation et innover sont deux choses distinctes. Pour manager l'innovation, il ne faut pas tant être créatif que savoir écouter et mettre en relation des porteurs de projets avec d'éventuels contributeurs. Comme le rappelle Armelle Dion, "Pour inventer, on peut être seul. Mais pour innover, il faut être plusieurs."

Vous voulez plus de contenu sur l'innovation dans les hôpitaux ? Découvrez notre podcast les Transformateurs ! Inès Gravey, Clémence Mainpin, Thomas Baugnon ou encore Nolwenn Febvre ont quelque chose à vous en dire 😉

29 novembre 2021